Policier tué à la sortie d’une boite de nuit à Toulouse : la piste d’un acte prémédité


Un policier hors service a été tué à proximité de la boite de nuit "Esméralda" à Toulouse, tôt ce samedi matin. (capture écran Google view)

Un policier hors service âgé de 35 ans a été tué après avoir été roué de coups, à proximité de la boite de nuit « Esmeralda » dans le nord de Toulouse (Haute-Garonne). Deux suspects sont ce samedi soir en garde à vue.

De nombreuses questions restent encore sans réponse quelques heures après le meurtre d’un policier hors service à Toulouse, tôt ce samedi matin. Les enquêteurs du SRPJ (Service régional de police judiciaire) ont interpellé deux suspects au cours de la journée. Selon nos informations, la piste d’un acte prémédité est étudiée de près.

Attaqué par derrière

Benjamin se trouvait avec un ami ce samedi matin vers 5 heures, lorsque les deux hommes sont sortis de la boite de nuit et se sont dirigés vers le snack se trouvant devant l’établissement, où ils se sont placés dans la fil d’attente. Le policier de la Brigade spécialisée de terrain (BST) nord de Toulouse qui était hors service, a alors reçu un violent coup à la tête, venant de derrière lui. L’auteur aurait utilisé un objet contondant. Benjamin a lourdement chuté au sol.

C’est alors que son agresseur lui a sauvagement porté une dizaine de coups de pied à la tête, avant de prendre la fuite avec un complice à bord d’une voiture qui a rapidement été identifiée par les enquêteurs. Les sapeurs-pompiers et les médecins du SAMU ont tenté durant plus d’une heure de ranimer la victime, en vain. Ses blessures étaient trop graves. Benjamin a été déclaré mort.

L’auteur présumé bien connu de la police rapidement interpellé à Papus

Les deux auteurs avaient-ils préparé leur acte ? Connaissaient-ils Benjamin avant cette nuit-là ? Avaient-ils connaissance de sa fonction de policier ? Les enquêteurs du SRPJ vont devoir le déterminer. Le complice présumé de l’agresseur s’est présenté de lui-même au commissariat peu après les faits. Il a été placé en garde à vue. Selon les premiers éléments de l’enquête, ce dernier aurait servi de « guetteur », permettant à l’agresseur de surprendre sa victime.


Les enquêteurs étudient l’hypothèse selon laquelle le policier connaissait l’homme qui l’a frappé à mort. Ce dernier a été rapidement identifié et interpellé dans la matinée dans le quartier de Papus à Toulouse, par les hommes de la BRI. L’homme bien connu des services de police, s’est rebellé durant son interpellation nous indique une source policière. Il a été placé en garde à vue. Les deux suspects sont tous les deux âgés d’une trentaine d’années.

Un ancien boxeur

Par ailleurs, le suspect principal est un ancien boxeur au physique hyper affûté toujours selon nos informations, confirmant celles de La Dépêche. Les deux mis en cause auraient en outre déplacé leur véhicule peu avant que l’attaque se produise, vraisemblablement pour préparer leur fuite. Les enquêteurs cherchent désormais à savoir ce qu’il s’est passé durant les heures avant cet homicide.

Benjamin était affecté la BST Nord de Toulouse depuis près d’un an. Il avait avant travaillé au commissariat de Tournefeuille. Il allait devenir papa dans quelques mois.