Pompier lynché au bal du Chat Noir à Dunkerque : 6 suspects interpellés


Kévin Desmidt a été roué de coups par plusieurs individus dans la nuit du 1er au 2 février en marge du bal du Chat Noir à Dunkerque. (DR)

Plusieurs individus ont été interpellés par la police ce lundi matin alors que la victime est toujours dans un état très grave.

Kevin Desmidt, 27 ans, professeur de sport et sapeur-pompier volontaire au centre de secours de Malo, a été roué de coups par plusieurs agresseurs dans la nuit du 1er au 2 février alors qu’il était en repos, en marge du bal du Chat Noir à Dunkerque (Nord).

Quatre mineurs et deux jeunes majeurs ont été interpellés par la police ce lundi dans l’agglomération dunkerquoise a annoncé le parquet de Dunkerque.

« Nous devons nous concentrer sur la caractérisation des faits et sur ce qu’on pourra imputer aux uns aux autres », a indiqué le procureur de la République de Dunkerque Sébastien Piève cité par France 3, précisant que « des éléments ont été collectés et continuent d’être collectés ».

Les enquêteurs de la sûreté urbaine de Dunkerque ont notamment pu s’appuyer sur les vidéosurveillances pour leurs investigations.


Agressés par un groupe de « 6 ou 7 personnes », « apparemment sans raison »

La victime qui est toujours aujourd’hui dans un état très grave, se trouvait avec trois de ses amis cette nuit-là lorsqu’ils ont été agressés « apparemment sans raison » par un groupe de « 6 ou 7 » personnes, vers 01h40.

Kevin Desmidt venait de quitter un bar de la digue de Malo pour se rendre au Kursaal où se déroulait le bal du Chat Noir, un événement annuel qui marque l’ouverture de la saison du carnaval de Dunkerque. 10 000 personnes y ont assisté.

Une information judiciaire devrait être ouverte dans ce dossier et d’autres suspects pourraient être interpellés a précisé le magistrat. Un juge d’instruction va également être désigné.

Des « bandes organisées » qui viennent « soit pour voler, soit pour tabasser des jeunes »

Le maire de Dunkerque Patrice Vergriete (SE) a annoncé récemment une série de mesures pour renforcer la sécurité dans ce secteur, suite à l’agression sauvage de Kevin Desmidt.

« On constate l’arrivée de bandes organisées, non déguisées qui viennent soit pour voler, soit pour tabasser des jeunes qui sont des proies faciles, parce qu’alcoolisés, sur la digue. Donc on mettra les renforts qu’il faut pour juguler ce type de phénomène », a insisté l’élu à la chaîne de télévision.