Rhône : Les policiers attaqués par une trentaine d’individus à Saint-Priest


Les policiers ont été attaqués à Saint-Priest ce jeudi. (photos Alliance Auvergne Rhône Alpes)

La police a une nouvelle fois été violemment prise à partie à Saint-Priest (Rhône). Deux policiers ont été blessés et l’une de leur voiture a été dégradée.

En fin de journée ce jeudi, une patrouille de policiers est intervenue dans le quartier Bel-Air à Saint-Priest suite à un différend familial. Mais rapidement, une trentaine d’individus hostiles se sont portés à leur hauteur avec la ferme intention d’en découdre.

Les fonctionnaires ont alors été caillassés et deux d’entre-eux ont été blessés, l’un à la cheville a indiqué le syndicat Alliance police nationale, cité par Le Progrès. L’arrivée de renforts du GSP (Groupe de sécurité et de proximité), de la BST (Brigade spécialisée de terrain) ainsi que de la police municipale, n’a pas permis tout de suite de maîtriser la situation.

Face aux assaillants, les policiers ont été dans l’obligation « d’abandonner » leurs voitures, « aux émeutiers qui pourront ainsi dégrader puis piller en toute impunité », a indiqué le syndicat. L’organisation dénonce « la multiplication des agressions volontaires dirigées à l’encontre des policiers sur l’agglomération lyonnaise ».


Les policiers attaqués à plusieurs reprises

Des faits similaires s’étaient déjà produits dans ce même quartier ce mois-ci. Le 15 mai, les policiers avaient été appelés suite à un incendie de scooter, ils étaient tombés dans un guet-apens. Un adolescent de 15 ans, bien connu des services de police avait été interpellé.

Le lendemain, une quarantaine d’individus avaient incendié des poubelles, caillassant pompiers et policiers à leur arrivée. Cinq individus avaient alors été arrêtés.