Séparatisme : Neuf mosquées ou salles de prières fermées ces dernières semaines


La mosquée de Pantin. (Google view)

Le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin a annoncé ce vendredi que neuf mosquées et salles de prières avaient été fermées ces dernières semaines en France.

La lutte contre le séparatisme menée par le gouvernement s’intensifie. Neuf salles de prières ou mosquées ont été fermées au cours des dernières semaines en France, dont huit pour des raisons administratives. « Parmi les 18 lieux qui étaient particulièrement surveillés à ma demande, 9 ont pu être fermés », a indiqué Gérald Darmanin au Figaro.

« Conformément aux instructions du Président de la République et du Premier ministre, nous menons une action déterminée contre le séparatisme islamiste », ajoute-t-il sur Twitter.

Trois des lieux fermés se trouvent en Seine-Saint-Denis, où les autorités avaient déjà ordonné la fermeture de la mosquée de Pantin et celle du Pré-Saint-Gervais, accusées d’avoir relayé des messages visant le professeur Samuel Paty, tué dans l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine (Yvelines). Les autres sont situées à Montmagny, Goussainville (Val-d’Oise), Thiers (Puy-de-Dôme) et Villeneuve-Saint-Georges (Val-de-Marne) notamment.

D’autres mosquées, à Lunel (Hérault) et à Marseille, ont également fait l’objet de « procédures judiciaires » et de « contrôles fiscaux » a précisé l’entourage du ministre. 89 mosquées sont actuellement placées dans le collimateur de l’État, soit 13 de plus qu’en décembre dernier selon Le Figaro.