Terrorisme : Un adolescent de 15 ans interpellé par la DGSI en Moselle


Le siège de la DGSI à Levallois-Perret. (photo Ip3 Press/Maxppp ©)

Un adolescent de 15 ans qui était inconnu des services de renseignement jusqu’ici, a été interpellé en Moselle et placé en garde à vue.

Un profil inquiétant et une volonté de passage à l’acte. Un adolescent de 15 ans a été interpellé ce mardi matin chez ses parents en Moselle révèle Le Parisien.

Le suspect a été placé en garde à vue dans les locaux de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte à la mi-octobre pour association de malfaiteurs terroriste criminelle par le parquet national antiterroriste (PNAT). Des investigations qui ont débuté avant l’attentat de Conflans-Sainte-Honorine donc, qui a coûté la vie à Samuel Paty.

L’adolescent a fait l’objet d’un signalement explique le quotidien. Il n’est ni fiché S (sûreté de l’État), ni inscrit au FSPRT, le Fichier des signalements pour la prévention de la radicalisation à caractère terroriste.

Les policiers de la DGSI l’avait placé sous surveillance technique et ont observé qu’il avait la volonté de passer à l’acte, sans toutefois qu’il n’ait de projet. Les enquêteurs vont désormais chercher à déterminer les intentions exactes du suspect et notamment s’il est radicalisé.


Deux télégrammes évoquant la menace terroriste « élevée et constante »

Le ministère de l’Intérieur a diffusé deux télégrammes ce dimanche au sujet de le menace terroriste. Dans le premier, Gérald Darmanin s’adresse aux préfets et aux directeurs généraux de la police nationale et de la gendarmerie, et appelle à une « vigilance accrue », évoquant le récent communiqué de l’agence Thabat, proche d’Al-Qaïda, mais également « d’autres éléments de propagande récemment diffusés par des organes », en lien avec le groupe État islamique (EI).

Le second télégramme est celui du Directeur général de la police nationale, Frédéric Veaux. La France est « la cible d’une menace terroriste élevée et constante » affirme-t-il, s’adressant à toutes les directions de la police.

Les directeurs sont appelés à « prendre toutes les dispositions » pour « sécuriser les rassemblements de personnes, notamment à l’occasion des célébrations religieuses chrétiennes de la Toussaint (ce dimanche, ndlr) mais également vis à vis des associations et lieux de culte musulmans dont les représentants ont publiquement condamné les attentats terroristes ».