Tunisie : Un homme décapité dans une attaque qualifiée d’«opération terroriste»


Un agent de la garde nationale à Tunis le 23 octobre 2014 après une attaque terroriste. (Illustration/Zuma Press/Maxppp)

Un homme a été décapité ce dimanche dans la région montagneuse de Kasserine en Tunisie. Le Premier ministre tunisien évoque une « opération terroriste ».

La victime a été tuée sur la commune de Jebel Salloum. Ce berger de 32 ans, qui se nomme Okba Dhibi, a été décapité en présence de ses deux frères et son cousin a raconté son oncle à la chaîne nationale Watania 1. Les trois témoins ont été ligotés puis libérés avant le départ des tueurs.

« Il est probable qu’un groupe terroriste soit derrière l’attaque », a déclaré le substitut du procureur général au tribunal de première instance de Tunis, Mohsen Dali. Okba Dhibi qui gardait un troupeau de moutons, a été tué par un groupe de terroristes qui l’ont accusé de collaborer avec la police selon son oncle, qui a aussi dénoncé un manque de sécurité dans la région.

Dans un communiqué ce dimanche, le Premier ministre tunisien, Hichem Mechichi, évoque une « opération terroriste », demandant au ministre de la Défense et de l’Intérieur d’intensifier les efforts pour « arrêter les auteurs et planificateurs de ces opérations et les punir ».

Des djihadistes d’Al-Qaïda au maghreb islamique (AQMI) sont installés dans les zones montagneuses du centre de la Tunisie. Selon les autorités tunisiennes, ils seraient entre 100 et 150 combattants actifs.

La Tunisie a été frappée par un attentat suicide en mars dernier, à Tunis près de l’ambassade américaine. Un homme s’est fait exploser, tuant un policier et faisant plusieurs blessés. Plus récemment en septembre, deux agents de la Garde nationale tunisienne ont été poignardés à Sousse, l’un est décédé. Trois assaillants ont été abattus peu après.

Réinstauré depuis les attentats de 2015 dans le pays, l’état d’urgence est en vigueur sans discontinuer en Tunisie.