Un hommage national a été rendu aux 2 sapeurs-pompiers tués rue de Trévise à Paris.


Une cérémonie s'est déroulée ce jeudi matin au sein de la caserne Champerret, à Paris. (photo Pompiers de Paris)

Un homme national a été rendu partout en France ce jeudi, à Simon Cartannaz et Nathanaël Josselin, les deux sapeurs-pompiers tués lors de la violente explosion rue de Trévise à Paris ce samedi.

L’émotion était forte lors de la cérémonie d’hommage qui s’est tenue ce jeudi matin au sein de la caserne Champerret, le siège de l’état-major de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, dans le XVIIe arrondissement.

L’hommage a été rendu en présence des proches des deux sapeurs-pompiers, du ministre de l’Intérieur Christophe Castaner, de la ministre de la Défense Florence Parly ainsi que de la maire de Paris Anne Hidalgo et de la maire du IXe arrondissement, Delphine Bürkli.

Chevalier de la légion d’honneur

Les cercueils du sergent Simon Cartannaz, 28 ans et de Nathanaël Josselin, 27 ans, ont pris place dans la cour de la caserne. Les deux militaires ont été fait chevalier de la légion d’honneur à titre posthume.

Les deux sapeurs-pompiers ont été tués par la violente explosion d’une boulangerie située au 6 rue de Trévise à Paris (IX). Ils venaient d’arriver sur les lieux, appelés pour une fuite de gaz.


« Ils ont épargné une vingtaine de vies »

« Les deux sapeurs-pompiers ont été projetés à plusieurs mètres par une explosion d’une très forte intensité, avec la rupture de deux conduites de gaz », a expliqué le Général Jean-Claude Gallet, commandant de la brigade des sapeurs-pompiers de Paris, au journal Le Parisien.

« Ils ont épargné des vies en demandant aux gens de rester chez eux et en effectuant un périmètre de sécurité avant de mourir. Ils ont épargné une vingtaine de vies, dans ce quartier très passant » a-t-il insisté.

Une minute de silence a par ailleurs été observée dans tous les commissariats de police, brigades de gendarmerie et casernes de sapeurs-pompiers de France, à 10 heures.

Deux autres personnes ont perdu la vie lors de cette explosion, une ressortissante espagnole, ainsi qu’une habitante de l’immeuble. Une cinquantaine de victimes ont aussi été blessées. Une cagnotte a été ouverte pour les familles des deux sapeurs-pompiers disparus.