Vandœuvre-lès-Nancy : Deux policiers agressés par une vingtaine d’individus lors d’une interpellation


Deux policiers ont été pris pour cible dans la rue d'Amsterdam à Vandœuvre-lès-Nancy. (Google view)

Deux policiers ont été violemment agressés à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle) alors qu’ils étaient en train d’interpeller un homme à motocross qui se livrait à du rodéo sauvage. L’un des fonctionnaires a été roué de coups. Sept suspects dont six mineurs ont été interpellés peu après les faits.

Il était environ 16h40 ce mercredi lorsque deux motards de la police ont aperçu un homme à motocross en plein rodéo sauvage dans les rues de Vandœuvre-lès-Nancy. Celui-ci a refusé de s’arrêter et a accéléré.

Le fuyard s’est retrouvé coincé dans l’allée d’Haarlem puis a continué sa fuite à pied, jusque dans la rue d’Amsterdam où il a été rattrapé par l’un des policiers. Une vingtaine de jeunes individus ont alors surgi et violemment agressé le fonctionnaire pour empêcher cette interpellation. Ce dernier a reçu de nombreux coups, alors même qu’il était tombé au sol.

Il a heureusement été protégé par son casque, empêchant des blessures plus sérieuses au niveau de la tête qui auraient pu avoir de graves conséquences. Le mis en cause qui avait déjà une menotte à un poignet, est parvenu à s’enfuir.

La description des agresseurs a été diffusée sur les ondes police et avec l’arrivée des renforts, sept individus ont été interpellés peu après dans un parking sous-terrain. Ils sont tous accusés d’avoir participé à cette violente agression et ont été placés en garde à vue. Six d’entre eux sont mineurs.

Un « sentiment d’impunité qui règne chez ces individus »

Dans un communiqué, le syndicat Unité SGP Police FO de Meurthe-et-Moselle « déplore la difficulté d’exercer pour nos collègues et le sentiment d’impunité qui règne chez ces individus qui n’hésitent pas à s’en prendre à eux ».

« Devant plus de 20 individus masqués et violents, sous les coups des agresseurs, ils ont su garder leur sang-froid en attendant les renforts », réagit de son côté le syndicat Alliance police nationale. « Le courage et le professionnalisme des fonctionnaires ont permis l’interpellation de plusieurs individus ». L’organisation syndicale réclame « des sanctions à la hauteurs des faits de violences » et « dénonce une nouvelle fois des violences extrêmes envers les policiers ».

Cinq suspects écroués après une agression similaire à Bagneux

Ce mardi soir à Bagneux (Hauts-de-Seine), deux policiers de la brigade anticriminalité départementale du Val-de-Marne (BAC D 94) ont eux aussi été attaqués par une trentaine d’individus alors qu’ils tentaient d’interpeller deux individus sur un deux-roues. L’un des fonctionnaires a été roué de coups et grièvement blessé. Il a le nez cassé et souffre notamment d’une fracture du plancher orbital. Pour faire reculer les agresseurs, son collègue a tiré en l’air à plusieurs reprises.

Dans ce dossier, cinq individus âgés de 18 à 23 ans ont été déférés pour être jugés dans le cadre d’une comparution immédiate au tribunal correctionnel de Nanterre. Leur procès a finalement été renvoyé au 6 mai prochain. Ils ont été placés en détention provisoire en l’attente.