Versailles : Fin de garde à vue pour le policier de la BRI accusé de viol par une jeune femme

Illustration. (photo Patrick Seeger/EPA/Newscom/MaxPPP)

Le policier de la brigade de recherches et d’intervention (BRI) de Versailles accusé de viol par une jeune femme a été remis en liberté ce jeudi, à la fin de sa garde à vue. Il ne fait l’objet d’aucune poursuite à ce stade.

Fin de garde à vue ce jeudi soir pour le policier de 33 ans affecté à la BRI Versailles. Ce dernier était interrogé depuis la veille par les enquêteurs de la sûreté départementale des Yvelines, suite à la plainte d’une jeune femme de 20 ans qui affirme avoir été violée.

« Le fonctionnaire a été laissé libre et ne fait l’objet d’aucune poursuite » à ce stade, dans le cadre de cette enquête préliminaire, indique une source proche du dossier.

Les faits présumés se sont déroulés dans la nuit de mardi à mercredi. Le policier, hors service se trouvait dans un bar de Versailles avec ses collègues, lorsqu’il a rencontré cette jeune femme de 20 ans. Ils ont flirté ensemble, puis se sont dirigés vers le véhicule de service banalisé du fonctionnaire.

La plaignante et le fonctionnaire ont continué à s’embrasser. La jeune femme affirme s’être ensuite vu imposer une pénétration digitale, ce que le policier nie. Elle a quitté le véhicule puis s’est directement dirigé vers le commissariat pour déposer plainte.