Affaire Neymar : La police de São Paulo dépose plainte contre la plaignante pour «calomnie»


Najila Trindade a déposé plainte contre Neymar Jr. pour viol. (photo Instagram)

La jeune brésilienne qui accuse le joueur du Paris-Saint-Germain Neymar Jr., de l’avoir violée à Paris le 15 mai dernier, est désormais visée par une plainte de la police de São Paulo. Interrogé par les enquêteurs, Neymar Jr. a de son côté affirmé avoir été violent avec la jeune femme, à sa demande, lors de leur rencontre à Paris.

Le footballeur brésilien Neymar s’est rendu au commissariat de São Paolo ce jeudi pour être entendu par les enquêteurs dans l’affaire de la plainte pour viol. Najila Trindade, 26 ans, a affirmé avoir été violée à Paris par le joueur du PSG le 15 mai dernier, alors qu’elle était arrivée dans la capitale française après des échanges de messages avec Neymar.

Le joueur qui ne peut pas disputer la Copa America suite à une blessure à la cheville a été entendu durant 3 heures, de 15h40 à 18h36 selon les médias locaux. « La vérité apparaît tôt ou tard. Mon seul souhait est que cette affaire se termine au plus vite », a-t-il déclaré en quittant le commissariat.

Des « tapes » durant l’acte sexuel « à la demande » de la jeune femme

Au cours de son audition, la star brésilienne a reconnu qu’il avait bu un seul verre d’alcool le soir des faits présumés. Il a expliqué qu’il avait été violent avec Najila Trindade durant la soirée qu’ils ont passé ensemble dans une chambre de l’hôtel Arc de Triomphe Sofitel à Paris, « à la demande » de la plaignante. Neymar a raconté qu’ils avaient eu un rapport sexuel avec un préservatif avec la jeune femme, et qu’il lui avait donné des « tapes » durant cet acte.

Le joueur du PSG avait déjà été entendu par les policiers à Rio après avoir diffusé sur Instagram, des échanges sur WhatsApp avec la plaignante, qui contenait notamment des images où la jeune femme apparaissait dénudée.


La police dépose plainte contre Najila Trindade

Ce jeudi, la police a annoncé avoir déposé une plainte à l’encontre de Najila Trindade pour diffamation. La jeune femme a en effet affirmé au cours de son interview à la chaîne brésilienne SBT, le vol présumé d’une tablette sur laquelle elle aurait enregistré une vidéo de sa rencontre avec l’attaquant du PSG, à la mi-mai à Paris.

Lorsque le présentateur lui expliquait que la police n’avait pas découvert au domicile où a eu lieu le vol, d’autres empreintes que les siennes et de son employée, la Brésilienne s’est exclamée : « Alors, la police est vendue ? Ou pas ? Ou je suis folle ? ». C’est suite à ces déclarations que la police a décidé de déposer plainte contre la jeune femme pour « calomnie », diffusant dans le même temps un communiqué pour défendre sa « transparence absolue, sa neutralité et son impartialité ».

Son troisième avocat se retire

Pour ne rien arranger, Najila Trindade a vu son troisième avocat se retirer à son tour ce jeudi. Danilo Garcia de Andrade a choisi de ne plus défendre la jeune femme après les déclarations de sa cliente mettant en cause la police. Les deux premiers avocats de la plaignante avaient eux aussi décidé de ne plus la défendre au début du mois.