Coronavirus : Le couvre-feu va être étendu à plus de 30 départements


Jean Castex en déplacement à Montpellier le 11 août 2020. (photo Twitter/@JeanCastex)

Le couvre-feu va être étendu à plus de trente départements pour endiguer la progression de cette seconde vague de coronavirus. L’annonce va être faite ce jeudi après-midi.

Le gouvernement a décidé d’élargir le couvre-feu à plus d’une trentaine de départements selon BFMTV. 38 départements vont basculer en couvre-feu précise de son côté Europe 1. Les sept départements d’Île-de-France et huit métropoles – Aix-Marseille, Lyon, Lille, Grenoble, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse – sont déjà concernés par cette mesure depuis le week-end dernier.

Le couvre-feu est actuellement actif de 21 heures à 6 heures du matin et il est nécessaire de remplir une attestation dérogatoire pour pouvoir sortir de son domicile dans cette tranche horaire. En cas de non-respect, l’amende est de 135 euros. Toutefois, l’heure pourrait être avancée à 19 heures.

Toujours selon Europe 1, les départements suivants seraient ceux qui vont passer en couvre-feu : Ain, Alpes-Maritimes, Ardèche, Ardennes, Ariège, Aube, Aveyron, Bas-Rhin, Calvados, Corse du Sud, Côte-d’Or, Drôme, Gard, Haute-Corse, Haute-Loire, Haute- Savoie, Haute-Vienne, Hautes-Alpes, Hautes-Pyrénées, Ille-et-Vilaine, Indre-et-Loire, Jura, Loiret, Lozère, Maine-et-Loire, Marne, Meurthe-et-Moselle, Oise, Pas-de- Calais, Puy-de-Dôme, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Saône-et-Loire, Savoie, Tarn, Tarn-et-Garonne, Var, Vaucluse.

Conférence de presse à 17 heures

Le gouvernement devrait annoncé sa décision ce jeudi après-midi à 17 heures lors d’une conférence de presse, à laquelle le Premier ministre Jean Castex et le ministre de la Santé Olivier Véran doivent participer.


Le dernier bilan quotidien de Santé Publique France ne montre pas de ralentissement dans la progression de l’épidémie jusqu’ici. 166 décès ont été enregistrés ce mercredi et 26 676 cas ont été dépistés. En Île-de-France, 60% des lits de réanimation sont occupés par des patients Covid a annoncé l’Agence régionale de santé (ARS).