CRS gravement blessé à Paris le 1er-Mai 2019 par un jet de pavé : un homme interpellé à Rennes


Des CRS le 1er mai 2019 à Paris. (photo ministère de l'Intérieur)

Un homme a été interpellé à Rennes (Ille-et-Vilaine) ce mardi, il est accusé d’avoir lancé un pavé sur la tête d’un CRS le 1er mai 2019 à Paris, lors d’une manifestation qui avait dégénéré. Le policier avait été grièvement blessé.

De nombreux incidents avaient éclaté au cours de cette manifestation du 1er-Mai à Paris, l’an passé. 24 manifestants avaient été blessés ainsi que 14 policiers, dont un CRS de la compagnie 27 (située à Toulouse), qui avait reçu un pavé à la tête. Le fonctionnaire avait été gravement blessé. Il avait du être opéré alors qu’il souffrait d’une fracture de l’os frontal.

Des manifestants s’étaient introduits dans l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière (XIIIe) ce jour-là, provoquant la réaction du ministre de l’Intérieur de l’époque, Christophe Castaner, qui avait évoqué une « attaque ». En outre, le commissariat du XIIIe arrondissement avait été violemment pris pour cible.

L’homme a reconnu les faits

Une enquête avait été ouverte pour identifier l’auteur de ce jet de pavé. Les policiers du 3ème District de police judiciaire (DPJ) en charge des investigations sont parvenus à identifier un suspect âgé de 26 ans, en s’appuyant sur les images de vidéosurveillance et en réalisant un travail de téléphonie explique BFMTV. Le mis en cause a été interpellé à Rennes ce mardi et a été placé en garde à vue.

Face aux enquêteurs, il est passé aux aveux. L’homme doit être jugé dans le cadre d’une comparution immédiate ce jeudi.


Un autre CRS condamné

C’est dans cette même manifestation qu’un CRS avait été filmé en train de lancer un pavé, qui n’avait touché personne. Malgré l’absence de plainte, le fonctionnaire a écopé d’une peine de 2 mois de prison avec sursis en décembre dernier.