Paris : Des policiers hors service reconnus et agressés par un groupe de toxicomanes

Illustration. (photo Guillaume Bonnefont/Ip3 Press/Maxppp)

Des policiers hors service ont été agressés dans la nuit de mercredi à jeudi, dans le XIXe arrondissement de Paris par un groupe de toxicomanes qui les ont reconnus. L’un des fonctionnaires est sérieusement blessé. Un suspect a été placé en garde à vue.

Reconnus par des toxicomanes, des fonctionnaires de police ont été agressés durant la nuit de mercredi à jeudi à Paris (XIXe). Vers 02h15 au niveau du quai de la Seine, sept policiers hors service, affectés à la brigade des réseaux franciliens (BRF) et précisément à l’unité de lutte contre les stupéfiants (ULS), sont reconnus par une bande de toxicomanes vindicatifs.

Les membres des forces de l’ordre sont alors agressés et frappés par ces derniers qui utilise des chaînes avec des cadenas et une matraque télescopique. Les auteurs prennent rapidement la fuite et le bilan est de sept fonctionnaires blessés, dont l’un sérieusement. Les victimes alertent leurs collègues et les policiers de la brigade anticriminalité (BAC) mènent des recherches dans le secteur. Quelques minutes, plus tard, grâce à la description livrée par les victimes, ils repèrent un suspect.

Un homme placé en garde à vue

Cet homme de 26 ans originaire du Gabon est interpellé puis placé en garde à vue au commissariat. Les forces de l’ordre ont mis la main sur une matraque télescopique qui était en sa possession. La suite des investigations devrait permettre d’identifier ses complices.

Le policier le plus sérieusement touché, âgé de 29 ans, a été évacué par les sapeurs-pompiers à l’hôpital de Lariboisière (Xe). Il souffre d’une fracture à un doigt et aurait également une côte fêlée ou cassée. Son Incapacité totale de travail (ITT) n’est pas encore connue.

Une agression « lâche et insupportable »

« Cette agression de nos collègues hors service démontre une nouvelle fois l’impunité de ces individus qui n’hésitent pas à s’en prendre physiquement aux représentants de l’État », lance Yoann Maras, secrétaire régional du syndicat Alliance Police Nationale Paris. « Nous réclamons une réponse pénale avec la plus grande fermeté pour les auteurs de cette agression lâche et insupportable ».


Début novembre, un policier hors service qui rentrait chez lui après avoir quitté son service, a été victime d’une violente agression dans un train à Saint-Leu-la-Forêt (Val-d’Oise). Quatre suspects ont été mis en examen pour « tentative de meurtre sur personne dépositaire de l’autorité publique » notamment, et écroués.