Marseille : Un jeune homme poignardé au thorax et grièvement blessé dans la cité Font-Vert


Illustration. (Jose Hernandez Camera 51/shutterstock).

INFO ACTU17. Un jeune majeur de 18 ans a été poignardé et grièvement blessé en pleine rue dans la cité Font-Vert (14e), dans les quartiers Nord de Marseille, ce lundi soir. La piste d’un nouveau règlement de comptes est privilégiée par la police.

Après un week-end sanglant durant lequel trois personnes ont été tuées par balle, c’est une tentative d’homicide à l’arme blanche qui s’est produite à Marseille ce lundi soir vers 19h30. Un jeune homme de 18 ans a été pris en charge par les marins-pompiers dans la cité Font-Vert. Il avait reçu un coup de couteau au niveau du thorax, dans la rue, à proximité de son domicile.

Grièvement blessé, il a été conduit à l’hôpital. Les policiers n’ont pas retrouvé d’arme sur place et la victime qui était consciente, n’a pas souhaité s’exprimer au sujet de son agression. Cette dernière est déjà connue des services de police, notamment pour des faits liés au trafic de stupéfiants selon une source proche de l’enquête. Les investigations ont été confiées aux enquêteurs du groupe d’appui judiciaire (GAJ) Nord.

C’est dans cette même cité qu’un homme de 29 ans a été abattu, à proximité d’un point de vente de produits stupéfiants, dans la nuit du 29 au 30 avril dernier.

Trois hommes tués par balle en moins de 48 heures

Le week-end a été chargé pour les fonctionnaires de la police judiciaire de Marseille puisque trois homicides ont eu lieu en pleine rue dans la citée phocéenne. Dans la nuit de vendredi à samedi, un homme de 26 ans a été abattu au cœur de la cité des Oliviers A (13e). Un second âgé de 27 ans, a quant à lui été tué dans la cité Bégude Nord, située dans le même arrondissement, ce samedi soir. Ces deux affaires ont été confiées à la police judiciaire et la piste d’un règlement de comptes sur fond de trafic de stupéfiants est privilégiée.

Un troisième homme d’une vingtaine d’années a été également tué par balle à l’angle de la rue de Lyon et du boulevard du Capitaine-Gèze, dans le XVe arrondissement. Les auteurs étaient en voiture et ont rapidement pris la fuite. Trois coups de feu auraient été tirés. Dans ce dossier, l’hypothèse d’un règlement de comptes sur fond de trafic de cigarettes est privilégiée par les enquêteurs de la PJ. Depuis le 25 juin dans les Bouches-du-Rhône et à Marseille, pas moins de dix personnes ont été tuées.