Paris : Un livreur «Uber shit» interpellé avec des sachets de cannabis à l’effigie d’Eric Dupond-Moretti

Les policiers ont saisi 750 grammes de cannabis dans le deux-roues de cet homme.

Un homme a été interpellé ce vendredi dans le 7e arrondissement de Paris alors qu’il était vraisemblablement en pleine livraison de drogue sur son deux-roues. Il transportait du cannabis prêt à la vente, avec notamment des sachets à l’effigie du ministre de la Justice, Éric Dupond-Moretti.

Les policiers de la brigade territoriale de contact (BTC) du 7ème arrondissement étaient en patrouille à bord de leur voiture sérigraphiée vers 16h15, à hauteur du square Santiago-du-Chili, lorsqu’ils ont aperçu un homme sur un deux-roues Honda. « Il roulait vite et n’avait pas de bandes réfléchissantes sur son casque », détaille une source proche de l’affaire. Ils ont décidé de le contrôler.

L’homme a obtempéré et s’est arrêté sur l’avenue de la Motte-Picquet. A peine le contrôle commencé, les policiers ont senti une forte odeur de cannabis. Le suspect n’a pas tardé à confirmer qu’il avait deux pochons contenant de l’herbe de cannabis, dans ses poches. Muni d’une réquisition du procureur de la République, les forces de l’ordre ont demandé au suspect d’ouvrir la selle de son véhicule. C’est à partir de là qu’ils ont compris qu’ils avaient affaire à un livreur « Uber shit » qui était visiblement parti sur sa tournée de livraison. « Uber shit », c’est une appellation du jargon policier donnée à ce type de dealer qui sert ses clients directement à domicile.

« L’homme a déclaré qu’il venait d’acheter cette drogue », ajoute cette source. Une partie du cannabis était conditionnée dans des sachets à l’effigie du ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, lorsqu’il était encore avocat. Les mêmes emballages ont été découverts à Échirolles, dans la banlieue de Grenoble (Isère), lors de l’interpellation d’un dealer il y a une quinzaine de jours. En décembre 2020, ce sont des sachets à l’effigie du président de la République Emmanuel Macron, fumant un joint, qui avaient été trouvés dans les Hauts-de-Seine.

750 grammes de résine et d’herbe de cannabis prêts à la vente

Le suspect de 32 ans, déjà connu des services de police, a été placé en garde à vue. Il transportait au total près de 750 grammes de drogue. De l’herbe et de la résine de cannabis prêts à la vente. Le test de dépistage a également montré qu’il conduisait son deux-roues en ayant consommé du cannabis. L’enquête a été confiée au commissariat du 7e arrondissement et permettra de faire la lumière sur les activités illicites de cet homme.