Paris : Vol à main armée dans une bijouterie du 8e arrondissement


Illustration. (Jose Hernandez/Camera 51/shutterstock)

INFO ACTU17. Une bijouterie a été victime d’un vol à main armée ce mardi après-midi dans le 8e arrondissement de Paris. Un homme muni d’une arme de poing s’est emparé de nombreux bijoux et a pris la fuite.

Un homme a fait irruption dans la bijouterie Guimiot, qui propose des bijoux anciens et contemporains, située au 92 boulevard Malesherbes, vers 15 heures. Il a exhibé une arme de poing et s’est emparé de nombreux bijoux avant de disparaître à bord d’un SUV Renault Kadjar selon nos informations. Un véhicule signalé volé depuis une semaine.

L’auteur a laissé tomber son arme dans sa fuite, qui a été récupérée par les policiers. Il s’agirait d’une arme de poing factice.

Le préjudice est estimé à ce stade autour de 80 000 euros. Les constatations sur place sont en cours. Il n’y aurait pas eu de blessé durant cette agression. Les enquêteurs du 1er district de police judiciaire (DPJ) sont chargés de l’enquête.

Dans la nuit de samedi à dimanche, la joaillerie Marthan Lorand situé au 8 place de la Madeleine sur ce même arrondissement, a été cambriolée par un ou plusieurs individus. Le butin emporté est estimé à 100 000 euros. Les enquêteurs du premier district de la police judiciaire (DPJ) ont été chargés de cette enquête. Il n’est, par ailleurs, pas possible de faire le lien entre ces deux affaires, à ce stade.

D’autres bijouteries braquées ces dernières semaines dans le centre de Paris

Début septembre, la bijouterie Bulgari située place Vendôme (Ier) a également été braquée par au moins six individus armés. Deux suspects avaient été interpellés en flagrant délit après une course-poursuite. L’un d’entre eux se trouvait dans une voiture qui a renversé un policier avant qu’un second agent ouvre le feu. Le butin de ce vol à main armée est estimé à 10 millions d’euros.

Deux bijouteries ont également été braquées fin juillet dans le centre de Paris. D’abord la bijouterie Chaumet dans le 8e arrondissement le 27 juillet par un homme qui a pris la fuite à trottinette, avec un butin estimé à 3 millions d’euros. Ce dernier a été interpellé avec son complice le lendemain des faits sur une aire d’autoroute à Longevillle-lès-Saint-Avold (Moselle).

La bijouterie Dinh Van située rue Vielle-du-Temple (4e) a également été victime d’un vol à main armée le 30 juillet, commis par deux individus. La valeur marchande du butin est estimée à environ 2 millions d’euros. Dans ce dossier, trois suspects viennent d’être mis en examen. Deux d’entre eux ont été placés en détention provisoire, le troisième a été remis en liberté sous contrôle judiciaire. Les bijoux volés – d’une valeur marchande de deux millions d’euros – n’ont pas été retrouvés à ce stade.