Enquêtes

Elle a reconnu qu'elle avait "étouffé" ses deux enfants de 9 mois et 2 ans et demi.
Son arme et ses munitions se trouvaient dans sa voiture retrouvée à Amiens (Somme), ce samedi.
"Il y a des gardes à vue régulières dans ce dossier, afin de fermer les portes les unes après les autres" a assuré la magistrate.
Elle a également affirmé qu'elle voulait "mettre fin à ses jours".
Le préfet de police de Paris a demandé la suspension à titre conservatoire du policier. Gérald Darmanin estime qu'il n'a « plus sa place » dans la police.
Les enquêteurs ne peuvent toujours pas accéder aux lieux du sinistre.
Sept personnes ont été tuées, dont deux enfants en bas âge. "Il n'y a plus aucun espoir" de retrouver des survivants ont indiqué les pompiers.
Le suspect était recherché par la justice "pour avoir omis de respecter une mesure de sursis probatoire".
Les policiers ont estimé que les mis en cause parvenaient à générer un chiffre d'affaire de 300 000 euros par mois. Cinq armes à feu et 11 kilos de cannabis ont notamment été saisis.
Elle aurait affirmé qu'elle n'avait pas senti, ni vu, l'imposante culture de cannabis de son compagnon.
Le suspect peut "se déplacer sur l'ensemble du territoire nationale", précise le communiqué.
Les résultats des expertises sont attendus pour le 30 mars et pourraient être déterminantes.
Une partie du butin a été blanchi notamment par une série de transactions complexes.