Région Bretagne

Le drame s'est produit au cours de la nuit de vendredi à samedi. La victime a été poignardée au thorax et n'a pu être réanimée par les secours.
L'homme a reconnu les faits, affirmant qu'il ne "voulait pas tuer sa femme". Il avait été condamné à une peine de prison en 2019 pour des violences sur cette même victime et avait interdiction d'entrer...
Les forces de l'ordre sont intervenues tout au long de la soirée à Rennes (Ille-et-Vilaine) et à Lyon (Rhône).
La gendarmerie a déployé un dispositif de recherches pour interpeller le suspect, qui a été retrouvé caché dans une poubelle.
INFO ACTU17. Le décès de la victime remonterait à dimanche soir d'après les premiers éléments.
Elle lui aurait avoué avoir eu une relation extra-conjugale au cours d'une dispute qui aurait complètement dégénéré, dans la nuit de jeudi à vendredi.
"Elle a subi des violences physiques et a été contrainte de suivre son agresseur dans un passage souterrain", a décrit le procureur de la République.
Le drame se serait produit durant un différend entre la victime et le suspect.
La gare du Relecq-Kerhuon n'offre ni passerelle, ni passage souterrain.
C'est un passant qui a donné l'alerte vers 9 heures en voyant la voiture dans l'eau.
Un homme armé d'un couteau a été maîtrisé et interpellé devant le commissariat de Rennes (Ille-et-Vilaine) ce jeudi matin. Il pourrait souffrir de problèmes psychiatriques.